Le regard des autres

Le regard des autres...est parfois difficile. Je tenais à en parler, car dys qui venez sur ma page, je sais que vous y êtes tous sensibles, tout autant que moi. Nous sommes dans une société qui valorise l'apparence, le succès. Qui accepte très peu les différences, et encore moins lorsqu'elle ne les comprend pas. Or, nous ressemblons à tout le monde (et tant mieux). La dyspraxie est classée dans les handicaps "invisibles" et même tenter d'expliquer "je suis dyspraxique" peut occasionner des regards méfiants. Actuellement, les choses évoluent un peu, grâce aux associations qui les font bouger et ce mot est un peu mieux accueilli. Mais je préfère souvent le remplacer par "j'ai des problèmes de coordination psycho-motrices !" (au moins mon interlocuteur ne se demande pas si je ne suis pas dangereuse ou contagieuse...)

Les jeux et activités des autres sont parfois difficiles à partager. J'ai vu parfois des personnes me tourner le dos pour une maladresse ou une distraction. C'est un peu désagréable. Mais j'ai remarqué que ces personnes ont toujours fait place aux gens de coeur, qui m'acceptent comme je suis et à qui j'ai très rarement besoin de donner des explications, si je ne le souhaite pas. Des personnes passionanntes, enrichissantes, merveilleuses. Je me dis souvent que le fait que ma dyspraxie ait écarté ces premières personnes, qui finalement étaient beaucoup moins intéressantes, est un cadeau, puisque cela a permis de me laisser la disponibilité pour découvrir les secondes. 

Il reste les critiques, qui sont quelque chose que j'ai du mal à gérer. Bien souvent, l'entourage ne se rend pas compte des efforts fournis pour arriver à...un échec encore. Bien souvent, ce manque de résultats passe pour de la paresse, d'où les remarques, difficiles à accepter au vu des efforts fournis, incompréhensibles pour ceux qui y arrivent "en un tour de main".

 

 

Ajouter un commentaire